Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Plan du site |
Paroisse Sainte Hélène
102 rue du ruisseau
75018 | Paris
Tél : 01 46 06 16 99
Visitez aussi le site des fils de la charité
www.filsdelacharite.org

Le « Denier de l’Église » est une préoccupation permanente pour nos paroisses. Comment arriver à financer les initiatives missionnaires, les travaux, ainsi que le salaire des prêtres ou agents laïcs en pastorale ? Une nouvelle campagne de lancement du Denier de l’Église vient de s’ouvrir le 1 mars 2020 Merci pour votre participation !

SAINTE HÉLÈNE, C’EST NOUS !
Vous le savez, l’essentiel des ressources de Ste Hélène provient de vos dons, sachant que l’Église de France ne reçoit aucune subvention. Aussi, comment ne pas vous remercier de votre participation au Denier de l’Église 2019 ? Le nombre de donateurs augmente lentement mais sûrement, ce qui prouve l’attachement à la Paroisse. Ste Hélène, c’est Vous, c’est Nous au cœur de Clignancourt !
Ainsi, chemin faisant, la Paroisse se construit et se renouvelle, forte de son histoire et de son visage fraternel et familial, mais toujours soucieuse de l’Avenir à transmettre aux nouvelles générations. Avec rigueur et dynamisme, le Conseil Économique a la tâche particulière de veiller à ce que les conditions matérielles rendent toujours possibles les services qu’une paroisse doit rendre à ses besoins de rencontres, de célébration, de formation et de mission.
Les dépenses auxquelles nous avons à faire face sont d’abord des dépenses fixes :
* Indemnités versées aux prêtres en complément de leur retraite ou salaire de travail à temps partiel.
* Salaires de 3 laïcs à temps partiels.
* Impôts locaux, électricité, gaz, chauffage, photocopie
Ajouter à cela, des travaux d’entretien ou de réparation :
Pour l’année 2019, l’amélioration de la sono dans l’église et la grande salle, l’ouverture d’une porte donnant sur la rue Esclangon afin de faciliter l’accueil de domiciliation
d’ " Un Toit pour Toi " et la réparation de fuites d’eau dans la toiture de l’église
Pour l’année 2020, réparation du paratonnerre et amélioration de l’éclairage de l’église avec mises aux normes plus écologiques, mesures de sécurité…
Ste Hélène a besoin de votre don
* Parce que c’est le devoir du chrétien de participer à la vie matérielle d’une paroisse dont la mission est de vous enrichir humainement et spirituellement
* Parce que les décès, les déménagements réduisent, chaque année, le nombre de donateurs. Et donc la nécessité de faire appel à de nouveaux.
* Parce que des jeunes couples arrivent dans le quartier et cherchent à prendre peu à peu leur place au milieu de nous.
* Parce que les habitants du quartier, croyants ou non, pratiquants ou non, aiment se retrouver à Ste Hélène, pour y vivre ses célébrations à l’accent familial et ouvert, ou goûter seuls son silence et sa beauté intérieure à un moment ou un autre.
Je sais combien vous avez déjà entendu l’appel selon votre cœur et vos moyens. Et j’ai confiance en votre désir d’y participer à nouveau.
Ste HELENE, c’est VOUS, c’est NOUS TOUS ENSEMBLE pour que le Christ puisse continuer à y être célébré et annoncé dans notre quartier !
Au nom du Conseil Économique de la Paroisse, de mes frères Fils de la Charité Jean-Pierre et Robert et dans la communion avec le P. Gaby qui nous a quittés.
P. Michel Retailleau, curé

SITE DE LA TROUPE SCOUT 25 ième DE pARIS
http://www.lavingtcinq.fr/

CATÉCHUMÉNAT


Il est possible de découvrir la foi chrétienne à tout âge et de se préparer aux sacrements de baptême, confirmation, communion, et aussi de découvrir le contenu de la foi si on a été baptisé tout jeune et que l’on s’est ensuite éloigné de l’Église.
Cette découverte de la foi se fait dans un accompagnement personnel et au cours de rencontres générales.
Responsable : Père Robert JOURFIER
Diminuer la taille des caractères Augmenter la taille des caractères Imprimer la page
Accueil « Enfance et jeunesse « J.O.C. J.O.C.F.

J.O.C. J.O.C.F.

lES JEUNES DU MONDE OUVRIER SE RETROUVENT AVEC LE PERE MICHEL ET AVEC GILBERT.

Des vacances utiles et agréables à pas cher

Guy-Laurent a 26 ans. Il y a 2 ans, il était aux JMJ de Madrid. Il aurait bien aimé être à celles de Rio, mais trop cher pour lui. A une retraite de la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne), il a entendu dire qu’on cherchait des volontaires pour une "Perm’Saison". Pourquoi pas ? Début Août, il débarque pour une semaine à St Malo.

Question : Une" Perm’Saison" de la JOC, c’est quoi ?

Guy-Laurent : On s’est retrouvé à 6 gars et filles jocistes pour aller à la rencontre de jeunes saisonniers dans la rue ou en accueillant dans notre local... Les saisonniers, ce sont des jeunes qui travaillent la saison des vacances, soit un mois soit tout l’été, pour se faire un peu d’argent. Comme jobs, c’est assez varié : ramasseur de papiers sur la plage, ou boulot dans l’hôtellerie, la restauration, les bars. Certains sont apprentis cuisiniers, d’autres bossent encore dans la sécurité. Pour beaucoup, des gars et des filles isolés, faisant beaucoup d’heures de travail, parfois mal payés, connaissant mal leurs droits.

Alors, dans la rue, on se faisait remarquer en portant des tee-shirts "Perm’Saison de la JOC". Et on essayait de les accrocher, de discuter avec eux de leurs conditions de vie. On les invitait aussi à remplir une enquête sur leur vie au travail, leur vie avec les copains, dans la société, et aussi à passer dans leur temps libre à notre local "Perm’Saison".

Question : Dans tout ce que tu as vécu durant cette semaine, que retiens-tu d’important pour toi ?

Guy-Lurent : Ca a été pour moi des vacances utiles. Ca m’a permis de rencontrer d’autres jeunes, d’aller vers eux et de mieux connaître leur vie, de parler de leurs droits. Ca m’a permis de m’ouvrir encore plus à d’autres. Et ça, ça me rend heureux. Des saisonniers nous ont remerciés de pouvoir parler avec nous. La JOC nous aide à nous intéresser aux autres ; à aider des jeunes à trouver un job par "Pôle-Emploi" et aussi à se faire respecter au travail.

Ca a été aussi des vacances agréables à pas cher. Y’a eu une ambiance super entre nous jocistes et avec les saisonniers. Ca m’a donné de me retrouver avec des personnes que je ne connaissais pas, de partager avec eux et de passer aussi ensemble de bons moments de détente.

Question : Ça a été aussi un temps spirituel pour toi ?

Guy-Laurent : Oui, entre jocistes, on a eu un temps de célébration pour relire tout ce qu’on avait vécu. Pendant cette célébration, j’ai même écrit une prière : "Merci Seigneur pour tout ce temps vécu ensemble à la Perm’Saison, pour toutes ces rencontres avec les saisonniers. C’est sûr Jésus, tu étais avec nous au milieu de tous ces partages, de cette joie et de cette ambiance sympa. Merci aussi pour les chants qu’on a chantés entre nous et qui m’ont donné la force et la joie d’aller vers les autres. Enfin, merci de m’avoir permis de grandir dans toute cette expérience."

Propos recueillis par le P. Michel