Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Plan du site |
Paroisse Sainte Hélène
102 rue du ruisseau
75018 | Paris
Tél : 01 46 06 16 99
Visitez aussi le site des fils de la charité
www.filsdelacharite.org

Le « Denier de l’Église » est une préoccupation permanente pour nos paroisses. Comment arriver à financer les initiatives missionnaires, les travaux, ainsi que le salaire des prêtres ou agents laïcs en pastorale ? Une nouvelle campagne de lancement du Denier de l’Église vient de s’ouvrir le 4 février. Merci pour votre participation !

« SAINTE HÉLÈNE, J’AIME, JE DONNE »


Rassurez-vous, Ste Hélène ne verse pas dans la pub médiatique facile ! Mais c’est un clin d’œil que vous adressent les membres du Conseil Economique de la Paroisse quand ils arborent ces mots gravés sur leur tee-shirt. Une manière de rappeler que l’Eglise ne reçoit aucune subvention. Et que l’essentiel des ressources de Ste Hélène provient de VOS DONS.
Tout d’abord, je voudrais REMERCIER chaleureusement tous ceux qui ont participé au Denier de l’église 2017. Malgré une petite diminution du nombre des donateurs, le résultat est légèrement supérieur à 2016 ! C’est pour moi un grand objet de satisfaction qui dit votre attachement à la Paroisse ! La chute du nombre de donateurs s’explique surtout par les décès, les déménagements ainsi que par la crise économique qui touche les familles...
Mais DEMAIN, c’est déjà AUJOURD’HUI ! Ayons le souci de voir Ste Hélène continuer à se caractériser par sa chaleur, sa convivialité et sa ferveur. Soucieux tant de la vie des enfants, des jeunes et des adultes que de l’entretien de l’église et des locaux, le Conseil Economique veille à une gestion rigoureuse, à la mesure de nos besoins mais aussi de nos moyens.
Nos GRANDES DÉPENSES ? A côté des indemnités des prêtres (à vrai dire, assez minimes puisqu’ ils touchent une part de leur retraite ou de leur salaire et la paroisse complète), il y a le salaire de nos 3 laïcs à temps partiels. Ainsi que les charges telles que les impôts locaux, l’électricité, le gaz, le chauffage, les photocopies, la sono, la mise aux normes de la sécurité…
Mais DONNER, c’est aussi UN DEVOIR chrétien de participation à la vie matérielle d’une paroisse qui vous enrichit humainement et spirituellement. Aidez-nous aussi à trouver de NOUVEAUX DONATEURS… Aidez-nous à oser proposer aux jeunes couples, aux nouveaux arrivants, de prendre leur part à cette charge. C’est aussi comme cela que nous préparerons l’avenir. Pour que les habitants du quartier qui le désirent, puissent continuer à trouver une communauté vivante (dans la diversité des âges et de ses cultures) ainsi qu’une église belle, accueillante et ouverte à tous.
MERCI de laisser résonner en vous mon souci de pasteur et celui du Conseil Économique. Merci à chacune et à chacun d’entendre cet appel, SELON SON CŒUR ET SES MOYENS. C’est tous ENSEMBLE que nous formons Ste Hélène. ENSEMBLE que nous sommes le "Corps du Christ" dans ce quartier si coloré et si attachant de Clignancourt !
Comment ne pas évoquer ici le souvenir de notre cher Jean Pichard qui nous a brutalement quittés fin 2017 ! Sa compétence, sa disponibilité et sa foi sont une référence. Un grand Merci aussi aux membres du Conseil, anciens et nouveaux, qui continuent l’Aventure avec moi !
Bien fraternellement…
Au nom du Conseil Économique de la Paroisse de mes frères Fils de la Charité Jean-Pierre et Robert P. Michel Retailleau, curé

SITE DE LA TROUPE SCOUT 25 ième DE pARIS
http://www.lavingtcinq.fr/

CATÉCHUMÉNAT


Il est possible de découvrir la foi chrétienne à tout âge et de se préparer aux sacrements de baptême, confirmation, communion, et aussi de découvrir le contenu de la foi si on a été baptisé tout jeune et que l’on s’est ensuite éloigné de l’Église.
Cette découverte de la foi se fait dans un accompagnement personnel et au cours de rencontres générales.
Responsable : Père Robert JOURFIER

LA RENCONTRE AVEC LE VISAGE DE L’AUTRE

" L’idéal chrétien invitera toujours à dépasser le soupçon, le manque de confiance permanent, la peur d’être envahi, les comportements défensifs que le monde actuel nous impose. Beaucoup essaient de fuir les autres pour une vie privée confortable, ou pour le cercle restreint des plus intimes, et renoncent au réalisme de la dimension sociale de l’Évangile. Car, de même que certains voudraient un Christ purement spirituel, sans chair ni croix, de même ils visent des relations interpersonnelles seulement à travers des appareils sophistiqués, des écrans et des systèmes qu’on peut mettre en marche et arrêter sur commande. Pendant ce temps-là, l’Évangile nous invite toujours à courir le risque de la rencontre avec le visage de l’autre, avec sa présence physique qui interpelle, avec sa souffrance et ses demandes, avec sa joie contagieuse dans un constant corps à corps. La foi authentique dans le Fils de Dieu fait chair est inséparable du don de soi, de l’appartenance à la communauté, du service, de la réconciliation avec la chair des autres. Dans son incarnation, le Fils de Dieu nous a invités à la révolution de la tendresse."

Pape François, La Joie de l’Evangile n° 88

" Si tu veux être mon disciple " " Le disciple-missionnaire " selon le pape François

Le pape François utilise très souvent l’expression de " disciples-missionnaires ". On peut même dire qu’il en fait le programme de son pontificat. Qu’est-ce qu’un « disciple-missionnaire » ? C’est un chrétien qui se met à l’écoute de l’œuvre de Dieu dans le monde, qui regarde l’action de Dieu qui le précède. Puis, après avoir écouté et regardé comment Dieu agit, il se met lui-même à agir…

Le pape invite donc à ce qu’il appelle une transformation missionnaire de l’Église, qu’il va appeler une « Église en sortie », moins préoccupée d’elle-même, pour aller « aux périphéries ». Le disciple-missionnaire invente de nouvelles routes, il est hardi, il ne se concentre pas sur lui mais sur ceux qui sont en dehors de l’Église, les incroyants, les pauvres, les marginaux. Il n’y va pas avec un étendard, il n’est pas un propagandiste de l’Évangile, mais il cherche à rendre compte de la joie d’être chrétien.

Sophie de Villeneuve, revue " Croire "

FÊTE DU CORPS ET DU SANG DU CHRIST

"Manger la chair, boire le sang", cette phrases aurait pour certains des relents de
” cannibalisme” ! C’est absurde de croire cela. Mais, comment se fait-il que ces mots-là sont dans l’Évangile ? Les exégètes nous éclairent : l’expression " corps et sang ", dans la langue Hébraïque, n’a pas la même signification qu’en français. Le corps, c’est la personne tout entière, le sang, c’est le symbole de la vie. Lorsque Jésus dit : « C’est mon corps, c’est mon sang", c’est comme s’il disait : "C’est ma vie, c’est moi tout entier".

Quand on communie, on communie à Sa Personne vivante. Nos dents ne croquent pas sa chair, mais nos cœurs accueillent sa vie. C’est la présence vivante du Christ ressuscité, la présence vivante d’un amour qui se propose à une rencontre. Il se fait notre nourriture…

La messe n’est pas une dévotion. C’est une action. L’Action eucharistique doit nous rendre actifs, acteurs dans le monde. La phrase de Jésus : "Faites ceci en mémoire de moi" ne signifie pas seulement : "Faites ce repas en mémoire de moi" mais, "dans ce repas, j’offre ma vie par amour, faites-en autant". A la Cène, le Jeudi-Saint, Jésus a donné sa vie, nous refaisons ce repas pour apprendre à donner la nôtre... C’est après la messe que l’on sait si la messe a été vraiment vivante.

LA OU RÉSIDE L’ESPRIT SAINT

" Il sort d’une âme où réside le Saint-Esprit une bonne odeur comme celle de la vigne quand elle est en fleur.
Quand on est conduit par un Dieu de force et de lumière, on ne peut pas se tromper. L’Esprit-Saint est une lumière et une force. C’est lui qui nous fait distinguer le vrai du faux et le bien du mal. Comme ces lunettes qui grossissent les objets, le Saint-Esprit nous fait voir le bien et le mal en grand. Avec le Saint-Esprit, on voit tout en grand : on voit la grandeur des moindres actions faites pour Dieu et la grandeur des moindres fautes...
Sans le Saint-Esprit, nous sommes comme une pierre du chemin. Prenez dans une main une éponge imbibée d’eau et dans l’autre un petit caillou ; pressez-les également ; il ne sortira rien du caillou et de l’éponge vous ferez sortir l’eau en abondance. L’éponge, c’est l’âme remplie du Saint-Esprit, et le caillou, c’est le cœur froid et dur où le Saint-Esprit
n’habite pas.
C’est le Saint-Esprit qui forme les pensées dans le cœur des justes et qui engendre les paroles dans leur bouche. Ceux qui ont le Saint-Esprit ne produisent rien de mauvais ; tous les fruits du Saint-Esprit sont bons... Quand on a le Saint-Esprit, le cœur se dilate, se baigne dans l’Amour divin…
Notre-Seigneur a dit à ses apôtres : " II vous est utile que je m’en aille, car si je ne m’en allais pas, le Consolateur ne viendrait pas. " Il fallait que la descente du Saint-Esprit vînt faire fructifier cette moisson de grâces. C’est comme pour un gain de blé ; vous le jetez en terre : bon ! Mais il faut le soleil et la pluie pour le faire lever et monter en épi."
Saint Jean-Marie Vianney, curé d’Ars

QUE TON RÈGNE VIENNE

Méditation du pape François :

« Que ton Règne vienne ! », répète avec insistance le chrétien quand il prie le « Notre Père ». Jésus est venu ; mais le monde est encore marqué par le péché, peuplé de tant de gens qui souffrent, de personnes qui ne se réconcilient pas et qui ne pardonnent pas, par les guerres et de nombreuses formes d’exploitation. Tous ces faits sont la preuve que la victoire du Christ n’est pas encore complètement réalisée : beaucoup d’hommes et de femmes vivent encore avec le cœur fermé. C’est surtout dans ces situations qu’apparaît sur les lèvres du chrétien la deuxième invocation du « Notre Père » : « Que ton Règne vienne ! Sois parmi nous ».
Parfois, nous nous demandons : comment se fait-il que ce Règne se réalise si lentement ? Dieu n’est pas comme nous : Dieu a de la patience. Ce n’est pas par la violence que s’instaure son Règne dans le monde : son style de propagation est la douceur (cf. Mt 13, 24-30)…Dans ce « destin » du Règne de Dieu, on peut percevoir la trame de la vie de Jésus : lui aussi a été pour ses contemporains un signe frêle, un événement quasiment inconnu des historiens officiels de l’époque. Un « grain de blé », tel qu’il s’est défini lui-même, qui meurt en terre, mais seulement ainsi, peut donner « beaucoup de fruit ».
« Que ton Règne vienne ! ». Semons cette parole au milieu de nos péchés et de nos échecs. « Que ton règne vienne » est comme dire : « Viens, Seigneur Jésus ». Et Jésus dit : « Je viens vite ». Et Jésus vient, à sa façon, mais tous les jours. Ayons confiance en cela.

Accueil

Bienvenue dans la Paroisse Sainte-Hélène

PROCLAMATION DE LA PAROLE
Chaque dimanche à partir de 10 h Michel FOREVER est présent pour aider celles et ceux qui veulent apprendre à mieux proclamer la Parole de Dieu, avant la messe.

Lire la suite Lire la suite

Un site pour préparer son mariage

www.pourvotremariage.org : Ce site est destiné à tous ceux qui envisagent et/ou se préparent à se marier à l’Église catholique. Il a été réalisé par des couples et des prêtres pour vous accompagner au mieux et vous faire découvrir le déroulement de la prière de l’Église.

BIENVENUE DANS NOTRE EGLISE SAINTE HELENE ;

Plusieurs espaces vous accueillent dans notre église :

-  Si vous voulez prier devant le Saint Sacrement vous allez dans la chapelle située à droite.

-  Si vous voulez prendre du temps pour accueillir la Parole de Dieu, vous allez dans l’espace à gauche dans la chapelle du Sacré Cœur.

-  Si vous voulez prier Marie ou les Saints, vous allez dans la chapelle de la Vierge à droite. C’est là que vous trouverez bougies et veilleuses.

-  Vous pouvez aussi écrire vos intentions de prière sur le livret à coté du bénitier de l’entrée.

-  Vous pouvez aussi découvrir la vie de Sainte Hélène et de son fils Constantin en regardant la fresque du fond de l’église. Un livret est à votre disposition.

A L’ENTREE DE L’EGLISE SE TROUVE UN LIVRE DE PRIERE ;

VOUS POUVEZ Y ECRIRE VOS INTENTIONS QUI SERONT PRISES
EN CHARGE PAR TOUTE LA COMMUNAUTE